Extension des domaines de conflictualités sociales

Le conflit est le partenaire de toute négociation et de toute relation. A une époque on l’on ne souhaite que des relations sans conflits; des guerres sans morts; des choix sans renoncements et des décsions sans conséquences individuelles : c’est un gos mot que de parler de “conflit”. La guerre économique a disparu, au profit du marché et de la compétitivité. Et pourtant le conflit est au coeur de tout cela. D’ailleurs, à titre personne : toute notre journée est une recherche de pacification de tous les rapports pour ne pas transformer les irritants, les tensuions et exaspérations de tous ordres en plus ou moins de conflits. La maturité est d’ailleurs en grande partie cette capacité à pacifier les relations. Il en de même pour le conflit social qui reste intimememnt lié à la paix sociale : dans une recherce perlannet des équilibres. Certains ont même pu affirmer à juste titre , que le conflit est la poursuite de la négociation sous une autre forme. Le conflit, comme la paix, évolue selon les contextes. La fonction RH a souvent été présentée en parallèle de la mission militaire. L’histoire RH  qui a débuté au lendemain du premier conflit mondial avec les compétences d’officiers, a marqué  durablement la fonction. Si la guerre – le conflit guerrier – a changé de nature pour des raisons que vous imaginez, mais que mon propos n’est pas de developper aujourd’hui : le conflit social a également largement évolué.

Le premier constat à établir, est celui que la confrontation sociale a dépassé le champ classique dans lequel elle était née. Il faut préalablement reconnaitre que les rapports sociaux empruntent la conflictualité comme un mode de relation sociale ordinaire; même à faible intensité. Elle existe toujours, de fait, quand elle n’est pas une explication voulue et assumée des rapports professionnels. Qu’est-ce qui a été dépassé dans le conflit social contemporain ? tout d’abord la notion de bloc contre bloc : c’est-à-dire celui d’un champ de bataille avec des forces régulières; dans une lutte conventionnelle; évolutive selon la nature des armes. L’illustration en sont les manifestations actuelles de la lutte sociale et la lutte des classes. Le terrain social; avec des structures identifiées et dirigées; dans des schémas de lutte liés aux contextes économiques ou politiques semble largement dépassés dans les relations numériques ; les accès à l’information immédiate ; les expressions démocratiques directes….

Nous sommes passés d’un conflit marathonien de Perses contre les Grecs, bien ordonnancés à celui d’un conflit mossioulote ou alépin , où il n’y a plus ni front, ni arrière ; ni troupes régulières…

Retrouvez l’article dans son intégralité page 134

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire